La santé publique du Canada est incapable de justifier sa quarantaine obligatoire en hotel

Un groupe de responsables de l’Agence de santé publique du Canada n’a pas été en mesure de fournir des données suggérant que le plan du gouvernement visant à obliger les voyageurs à se mettre en quarantaine dans les hôtels permettra de lutter contre la propagation du coronavirus.

Lors de leur témoignage devant le comité de la santé de la Chambre des communes, les fonctionnaires ont été déconcertés par la demande de la députée conservatrice Michelle Rempel Garner de justifier le fait de forcer les voyageurs à séjourner dans des centres d’isolement désignés par le gouvernement.

“Quelles données ont été utilisées pour déterminer que les quarantaines dans les hôtels sont une meilleure option pour arrêter la propagation des variantes que le programme pilote à la frontière de Calgary, qui utilise des tests rapides à l’arrivée ?” a demandé Rempel.

Après une longue pause, un fonctionnaire, le vice-président senior Kimberly Elmslie, a pris la parole pour dire qu’ils n’avaient pas les informations avec eux. Rempel Garner a dû se répéter plusieurs fois pour obtenir une réponse.

“Nous reviendrons vers vous avec ces données”, a déclaré Elmslie.

Selon Rempel Garner, la création d’hôtels de quarantaine coûtera environ 250 millions de dollars au gouvernement.

Le gouvernement Trudeau a décidé que les voyageurs venant de l’étranger peuvent s’attendre à payer de leur poche entre 1 500 et 2 000 dollars pour séjourner dans un centre d’isolement désigné par le gouvernement en attendant les résultats des tests.

Si les résultats des tests sont négatifs, les voyageurs pourront s’isoler chez eux pendant le reste de la période obligatoire de deux semaines. Des résultats de tests positifs signifient que les voyageurs seront transférés dans des installations gouvernementales désignées.

À Calgary, le Border Testing Pilot Program a permis aux voyageurs dont les tests sont négatifs à l’arrivée de terminer leur isolement après sept jours. Ce programme sera suspendu le 21 février en raison de la nouvelle exigence fédérale en matière d’hôtel.

Pour en lire davantage:

SOURCE: https://quebecnouvelles.info/la-sante-publique-du-canada-est-incapable-de-justifier-sa-quarantaine-obligatoire-en-hotel/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

16 + five =