Le SPVM agresse des manifestants pacifiques anti-confinement, mais n’a rien fait pendant que Antifa détruisait la statue de Macdonald, datant de 125 ans

Dans un exemple clair de double standard politique et de pratiques douteuses, le SPVM (service de police de Montréal) a attaqué des manifestants pacifiques qui exprimaient leur opposition aux mesures strictes de confinement et au couvre-feu de la province, alors que le même service de police est resté les bras croisés lorsque des émeutiers ont détruit la statue de Macdonald, vieille de 125 ans, l’été dernier.

Samedi, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Montréal pour exprimer leur opposition aux mesures de confinement strictes de la province.

Les restaurants sont toujours fermés de force et la province est soumise à un couvre-feu qui commence à 20 heures. Les citoyens qui sortent la nuit sont passibles d’une amende de 1 500 dollars.

À des fins politiques, le gouvernement a choisi de maintenir des mesures excessives de confinement malgré les multiples preuves scientifiques sur l’efficacité de telles mesures.

La manifestation de samedi a été majoritairement pacifique. Les familles se sont présentées en masse à la marche, la plupart des manifestants étaient masqués et ont respecté les directives du gouvernement en matière de santé.

L’itinéraire de la manifestation avait été approuvé par les forces de police de la ville, le SPVM. Cependant, vers la fin de la marche, des agents de la police anti-émeute ont aggravé la situation en lançant des grenades lacrymogènes dans la foule et en frappant les manifestants avec leurs matraques.

Pourtant, à l’été 2020, une poignée de manifestants se sont rendus sur la Place du Canada à Montréal pour renverser une statue vieille de 125 ans représentant Sir John. A Macdonald.

La police est restée à l’écart pendant la manifestation et a laissé les vandales renverser la statue sans intervenir.

Ce n’est qu’une fois la statue en morceaux sur le sol que la police de Montréal est intervenue, demandant aux manifestants de quitter les lieux. Aucune arrestation n’a été effectuée, et les manifestants ont tous pu poursuivre leur chemin.

Le porte-parole du SPVM, Jean-Pierre Brabant, a déclaré que “la manifestation en général s’est très bien déroulée” et que c’est seulement “le méfait à la Place du Canada qui a été un peu négatif”.

Statue of Canada’s first prime minister torn down by a lawless mob. Disgraceful. #cdnpolipic.twitter.com/gpLAyY4xLH

— Matt Wolf (@MattWolfAB) August 29, 2020

Alors que les Antifa et les émeutiers s’en sont sortis librement à l’été 2020 après avoir démoli un monument historique, le contraste est saisissant par rapport à la marche de samedi.

Si les manifestants étaient calmes, pacifiques et n’ont pas causé de dégâts matériels, ils ont néanmoins été pris à partie par le SPVM qui a dressé de nombreuses amendes durant la manifestation.

SOURCE: https://quebecnouvelles.info/le-spvm-agresse-des-manifestants-pacifiques-anti-confinement-mais-na-rien-fait-pendant-que-antifa-detruisait-la-statue-de-macdonald-datant-de-125-ans/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

twelve − eleven =