L’INSPQ ne recommande pas la vaccination obligatoire des travailleurs en santé

Une infirmière, qui porte un masque de protection, parle dans un radio-émetteur.

 

Le Comité d’éthique de santé publique de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ne recommande pas la vaccination obligatoire des 325 000 travailleurs de la santé. La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) a confiance que les travailleurs vont participer en nombre suffisant.

L’équipe du Dr Arruda et le ministère de la Santé et des Services sociaux ont reçu au début janvier un avis du Comité d’éthique de santé publique (CESP

) sur la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé.

Selon le document consulté par Radio-Canada, le CESP

s’est demandé si la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé était justifiable.

Or, le Comité a considéré qu’elle ne l’était pas, écrivent les auteurs, dans la mesure où il n’est toujours pas clair si les vaccins retenus protègent la transmission du virus vers les usagers.

Selon les membres du comité, compte tenu de cette incertitude, l’avantage conféré par la vaccination des travailleurs de la santé contre la maladie n’implique pas nécessairement un meilleur maintien des services.

Il faut dire qu’on enregistre de 7000 à 8000 travailleurs absents liés à la COVID-19 sur une base quotidienne ces temps-ci dans le réseau de la santé, dont plusieurs infirmières et préposés aux bénéficiaires. Une donnée qui fait partie de l’équation lors de délestage dans les hôpitaux ou de prestations de soins en CHSLD.

À la fin de décembre, environ 30 000 employés avaient été infectés par la COVID-19 dans le réseau de la santé et des services sociaux.

Bienfaisance par rapport à la liberté individuelle, imputabilité, responsabilité, confiance, le Comité a considéré une douzaine de valeurs afin de formuler un avis.

Le CESP

pourrait […] réviser sa position advenant une démonstration claire de la prévention de la transmission vers autrui, précisent les auteurs.

Entre-temps, le Comité recommande que les autorités procèdent à la mise en œuvre d’une campagne de vaccination des travailleurs.

L’objectif du MSSS est de vacciner 75 % des travailleurs en santé. En début de semaine, un peu plus de 20 % avaient été vaccinés.

Pour le président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Jeff Begley, obliger les travailleurs à se faire vacciner soulèverait tout un débat dont on n’a pas besoin ces temps-ci.

Selon lui, la réponse jusqu’à présent est assez positive, merci. Moi, je pense qu’on va y arriver […] sans le rendre obligatoire.

La FSSS-CSN compte 100 000 membres du réseau public de la santé et des services sociaux.

La question a été posée en 2016

Ce n’est pas la première fois que l’INSPQ

se penche sur la question de la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé.

En 2016, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, avait demandé au Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ

) son avis sur une politique visant à obliger les travailleurs de la santé soit à se faire vacciner contre l’influenza, soit à porter un masque de procédure pour toute la saison de l’influenza.

Une présomption que la vaccination des travailleurs permettrait de réduire un fardeau substantiel chez les patients est insuffisante pour justifier une obligation vaccinale, avait conclu le Comité.

 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1762788/quebec-covid-19-inspq-recommandation-vaccination-travailleurs-sante

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

seventeen − 11 =