Passage en zone rouge: le député Provençal aurait subi des pressions pour « rester dans le rang »

Le député de Beauce-Nord à l’Assemblée nationale, Luc Provençal, aurait subi des pressions du gouvernement pour « rester dans le rang » à la suite de la décision de faire basculer dans le palier rouge la MRC Robert-Cliche malgré le nombre peu élevé de cas encore actifs.

C’est du moins ce que soutient le responsable du dossier de la COVID-19 à la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Joseph-de-Beauce, Frédéric Paré, dans une entrevue vidéo accordée ce matin à EnBeauce.com.

« M. Provençal a tellement brassé le pommier de la santé publique, pour ne pas dire autre chose, il a tellement vendu la sauce à l’effet que [la MRC] Robert-Cliche ne devait pas être en zone rouge qu’il aurait reçu un téléphone de la CAQ, de son gouvernement en lui disant “Écoutez, il y a une espèce de solidarité, tu fais partie du parti, faut qu’t’embarque dans gang, slaque un  peu, la décision c’est ça” », a révélé M. Paré au cours de cet entretien qui portait d’abord sur la sortie publique des chambres de commerce et d’industrie de Robert-Cliche qui ne dérougissent pas de colère face aux fermetures de commerces imposées par le gouvernement.

Ces propos ne lui ont pas été rapportés directement par Luc Provençal mais par une source digne de confiance.

Toujours selon M. Paré, les pressions auprès du député de Beauce-Nord seraient venues au surlendemain d’une rencontre, tenue mardi dernier, entre les autorités de la santé publique et les maires de la région quant au passage de l’ensemble des entités administratives du territoire de Chaudière-Appalaches au palier d’alerte maximal où on aurait expliqué qu’il s’avérait impossible pour cette entité administrative, « géographiquement et pour des raisons de conventions collectives », d’être découpée en différents paliers d’alerte.

« Une injustice » avait déclaré résigné le 30 septembre, au lendemain de cette rencontre, Jonathan V. Bolduc, préfet de la MRC Robert-Cliche, qui aurait aimé une mesure d’exception pour sa MRC compte tenu du nombre peu élevé de cas signalés et actifs.

Or, lors de la l’annonce du passage au rouge, trois MRC de Chaudière-Appalaches sont restées dans la zone orange: des Etchemins, Montamgny et L’Islet. C’est ce qui aurait amené le député Luc Provençal à davantage « brasser le pommier ».

« J’ose espérer qu’il ne lâchera pas l’affaire comme nous on ne lâchera pas », d’ajouter Frédéric Paré qui a salué la détermination de l’élu.

EnBeauce.com a communiqué avec le bureau du député de Beauce-Nord pour obtenir les réactions de Luc Provençal mais celui-ci n’était pas disponible, au moment de diffuser la nouvelle, parce que siégeant en commission parlementaire. 

Écoutez l’intégrale de l’entrevue vidéo avec Frédéric Paré de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Joseph-de-Beauce.

 

https://www.enbeauce.com/upload/www.enbeauce.com/evenements/2020/10/406378/chambres-de-commerce-et-dlndustrie-mrc-robert-cliche-zone-rouge-enbeaucecom-132464693-620x348.jpg

– Photo: Archives

 

https://www.enbeauce.com/actualites/politique/406378/passage-en-zone-rouge-le-depute-provencal-aurait-subi-des-pressions-pour-rester-dans-le-rang

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

four × three =